Avertir le modérateur

vendredi, 08 juillet 2011

Instructions en cas d’inscription d’un parent sur Facebook

Pour ceux qui sont au rattrapage, n'oubliez pas qu'un des sujets phares pour l'oral cette année est "que faire en cas d'inscription d'un parent sur Facebook ?". La question mêle actualité et technique, nécessite sang-froid et bonne connaissance des réseaux sociaux. L'an dernier 16% des adolescents quittaient Facebook à cause de leurs parents, et on peut légitimement s'attendre à ce que ce pourcentage augmente dans les prochains mois.

Avant de lire les instructions qui suivent, regardons ce clip estival en nous tenant la main très fort - car c'est l'un des derniers cours de l'Université de l'Internet :

Fb9is.png1. NE PANIQUEZ PAS

La première chose à faire lors de l’apparition fatidique de la demande d’ami de votre maman est de rester calme et concentré. Effacez les photos de binge drinking et celle de votre voyage en terre inconnue (la Creuse). Faites ce que vous avez repoussé durant de longues années : créez des listes d’amis - ce qui au fond, revient à de grosses questions fondamentales ("est-ce que Jean-Raoul qui est sorti avec l’ex de Boris doit aller dans la catégorie Ex de Marie-Soizic (100 premiers par ordre alphabétique) ; ou dans celle intitulée “Mecs de Qui déjà ?” ?").

Instaurez donc une liste “Famille”, voire une liste “Maman” car votre relation avec le/la cousin/e peut prêter à confusion. Vient alors le moment laborieux du classement du contenu : soit vous interdisez l'intégralité du contenu (photos, nombre d'amis, wall) à votre maman (= plus rapide mais radical), soit vous affinez photo par photo ce qui est acceptable (= plus sympa mais plus long). Ma préférence va bien sûr la méthode brute (aux grands maux les grands remèdes). Votre maman n’y verra que du feu, tout au plus aura-t-elle l’impression que “tout le monde parle sauf vous”.

2. FAITES CONFIANCE A LEUR INEXPERIENCE

Votre mission, pendant cette étape, est de laisser leur statut de novice travailler pour vous. Car pour détourner l'attention, on peut compter sur 3 éléments indissociables des débuts d’un parent sur Facebook :

Petita : Dans un réflexe d'affolement et en proie à la flemme ("je comprends riennnnn"), ils lieront forcément leur compte email à leur compte facebook. Leur tactique de débutant sera d'ajouter en ami “pour voir” l’intégralité de leurs contacts email, ainsi que les amis d’amis suggérés. Deux jours et un commentaire sur le Mur un peu creepy plus tard, ils se rendront compte qu’ils ne connaissent pas la moitié des 24 amis qu’ils ont.

Petibé : Il y a trop de messages. Même s’ils n’ont que 4 ou 5 amis, une de ces braves personnes finira par installer toutes les applications de Quizz de personnalité, des jeux de gestion/mafia/paysan/cancer ou des vidéos énormes!!!! Sans compter tous les statuts faisant part du nombre de chiffres avant le Jour J (il semble que “J-2” soit plus fréquent que “J-3”, sûrement pour des questions de parité).

Peticé : Ils ne savent pas. S’ils ont une question sur le fonctionnement ou le non-fonctionnement de quelque chose sur Facebook, feignez l’ignorance, encouragez-les sur la piste du mystère informatique. Pas de message ? Je ne comprends pas, pourtant je l’ai bien posté, c’est bizarre, ça a pas dû fonctionner correctement. BINGO. Inutile de noyer qui que ce soit dans du jargon, il est bien plus efficace de faire croire qu’on ne comprend pas, croyez-en des années d’expérience au sein de notre Education Nationale chérie.

trollmom.png3. ASSUREZ VOS ARRIERES

Placez votre famille “acceptable” dans la confidence. Si vous considérez ces membres acceptables, c’est qu’ils comprennent que vos parents ne doivent pas connaître vos errements sur Facebook. Cela évitera lors des dîners dominicaux le fameux “oooooh José, franchement, dire sur Facebook que tu lécherais bien le dos de Tristane Banon c’était un peu abusé” (sachez que je ne m’appelle pas José, et que ma mère ne dit pas "abusé". C’était un exemple, et je n’ai rien à dire sur Tristane Banon).

L’art de détagger une photo est important à maîtriser, afin que vos amis ne voient jamais ces photos de vous “si mignonnes” que votre maman veut partager. Il n'est pas question ici des photos de vous nourrisson cul nu, mais des photos de vos 14 ans, les joues gonflées d’acné en train de souffler des bougies roses sur un gâteau trop cuit, avec les cheveux longs et gras qui pendent dans le nappage, et avec votre T-Shirt fétiche ANGRA (porté 24h/24 et 7j/7 pendant 4 ans). Le geste doit être rapide et précis : si l’image est détaggée dès sa publication, il y a de grandes chances qu'elle passe inaperçue.

Aussi, soyez cool, prévenez vos frères, soeurs, cousine (trop) proche en cas de photo honteuse publiée sans leur autorisation préalable. Ils vous ont aidé au dernier repas, et ils ne méritent pas non plus la photo sur la plage avec des algues sur la tête. Sérieusement.

4. SOYEZ UN ENFANT MODELE

Parce que ça peut arriver à tout le monde, et que c’est vraiment dérangeant qu’un mec bizarre “Like” toutes les photos de votre maman à la plage, aidez vos pauvres vieux à ne pas sombrer dans ce monde dangereux et immoral qu’est Facebook. Eduquez-les, apprenez-leur à ne pas installer des quizz, dites-leur que les vidéos énormes!!!! se trouvent sur Youtube et qu’il ne faut pas obligatoirement cliquer sur “Like” pour les voir.

Le conseil qui vous donnera deux points en plus : même si vous risquez de louper des choses, supprimez les notifications de publications de vos parents. Personne ne veut voir son père dire à une adolescente qu’il la trouve “kiffante”.

N'oubliez pas de cliquer sur les vignettes du cours. Pour approfondir, vous pouvez aller sur le site My Parents Joined facebook (mes parents ont rejoint Facebook).

11:05 Publié dans Bases de la didactique du lol | Lien permanent | Commentaires (76) | |  Facebook

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu