Avertir le modérateur

mercredi, 16 mars 2011

Le manuel du psycho 2.0.

Afin de ne pas alimenter la glande égotique des zinzins, aucun nom / lien concernant des cas spécifiques ne sera donné ici.

Les zinzins de l’Internet sévissent dans nos contrées comme les cratères purulents sur le dos d’un pauvre adolescent: à moitié psychotiques, avides de sensations fortes et en proie à une immense solitude, ils n’agissent pas dans l’ombre mais s’affichent au contraire sans vergogne. Plus voraces que de simples trolls, ils alimentent nos discussions sur et hors Internet. Comment les débusquer et tuer leur zinzinerie dans l’œuf?

trolling.jpgREGLE N°1 : LE ZINZIN RECLAME VOTRE ATTENTION

Le zinzin ne vit que pour faire parler de lui. Déformations génitales et mythomanies ont eu raison de sa vie sociale. Internet est devenu son seul rempart contre le délaissement dont il est victime hors de son appartement. Tout ce qu’il cherche au fond, c’est une interaction. Il veut vous faire réagir, provoquer votre pitié ou forcer votre admiration. Tout est bon à prendre. Tant qu’il réussit à glaner dix secondes de votre attention, l’échec n’existe pas. Parce qu’il est souvent convaincu d’être au mieux un être doué d’une intelligence supérieure à la moyenne, au pire un génie incompris par la plèbe du web, le zinzin peut s’avérer imbu de lui-même. Il donnera alors un avis péremptoire sur tous les sujets (du délai légal d’avortement au régime saoudien en passant par la présentatrice météo de Direct 8), noiera les internautes de messages mystérieux («Cet après-midi. Vous saurez tout. Tout.»), donnera son numéro de téléphone avec morgue («Appelez-moi. Osez tout. Tout.») et/ou publiera abondamment photos & vidéos insignifiantes. La plupart du temps le zinzin, fatigué d’être zinzin, se choisira un domaine de prédilection pour rester concentré dans sa quête de l’attention. Ce pourra être le sexe, les soirées mondaines, ou la mononucléose. Rien ne l’arrête, et surtout pas le politiquement correct, qu’il conchie avec plaisir. Ce qui nous amène à la règle n°2.

REGLE N°2 : LE ZINZIN EST PRET A TOUT

Pour attirer l’attention dont il a tant besoin pour exister, le zinzin ne lésine pas sur les efforts: petites provocations, flood de mails, logorrhée sur tous les espaces où il a accès, arrogance contre tout et n’importe qui, voire insultes, sont l’apanage de ce taré. Dans certains cas extrêmes, on a pu voir le zinzin multiplier les faux profils myspace, les faux blogs, et les faux commentaires en réponse à ses propres commentaires de désaxé. Il n’est pas schizophrène au sens médical du terme – même s’il est bel et bien malade, le Syndrome de Münchausen par Internet est une maladie reconnue par exemple (1) (2). Il cherche simplement à entretenir son personnage.

REGLE N°3 : LE ZINZIN NE SE LASSE JAMAIS

Un élément important que l’internaute naïf et sain d’esprit a tendance à oublier: le zinzin ne connaît pas la lassitude. Il va jusqu’au bout. Lui seul sait de quoi. C’est parce qu’il n’a pas de but précis que le découragement lui est inconnu. Un poisson rouge par exemple, ne sait pas où aller : doit-il passer sa journée derrière la plante en plastique marron ou plutôt se coller contre la vitre ? Il ne le sait pas, il laisse le hasard faire les choses. L’état d’esprit du zinzin est similaire à celui du poisson rouge: à qui va-t-il s’en prendre aujourd’hui? A cette lycéenne obèse ou à ce père de famille désemparé? Les possibilités sont infinies. Grâce à son absence de limites (cf règle n°2), les choses peuvent déraper sans qu’il n’en prenne conscience. Ce n’est qu’une fois le nez dans son caca, et parce qu’il sera devenu la personne à abattre, l’ennemi n°1 du web, que le voyou admettra «qu’il a perdu le contrôle» avant de parfois se rétracter («je n’y suis pour rien, vous n’avez pas de preuves contre moi»).

tumblr_lh77lxjpoH1qa9u6ko1_500.jpgREGLE N°4 : LE ZINZIN EST LUI-MEME SUR INTERNET

L’erreur la plus courante est de croire que le zinzin joue au con. Qu’il est sûrement très différent en vrai. Le sociologue Francis Jauréguiberry expliquait (Technikart, n° 119 – février 2008), que depuis l’avènement du web 2.0, il était possible de se créer une identité conforme à ses désirs. C'est sûrement exact pour Madame Michou qui se donne 48 kilos pour 1m75 sur son profil Meetic, mais Madame Michou a beau avoir des défauts, elle n'est pas psycho pour autant.

C’est la vraie personnalité du zinzin qui s’affiche sur Internet. Sartre expliquait dans L’Être et le Néant (3) que l’exigence de sincérité communément imposée par la société amène des situations absurdes : dès lors que l’on nous impose d’être ce que nous sommes, c’est qu’en fait, nous ne sommes pas. Autrement dit : qu’il s’enferme dans le mensonge ou le cynisme, le zinzin n’en est pas moins lui-même. C’est en jouant à se faire accepter, à être un internaute normal, que le zinzin serait de mauvaise foi. Malgré son comportement chaotique et ses discours insensés, il est très sérieux.

CONCLUSION : NE JAMAIS REPONDRE AU ZINZIN.

Même s’il s’en prend, tout âme perdue ou enfant de salaud qu’il est, à votre mère cancéreuse, même s’il s’acharne contre vous avec une ardeur sans faille, et limite malsaine, ou cherche à vous faire culpabiliser, ne tentez jamais de répondre ou de vous venger. D'une part, parce que le zinzin expose son mal-être et sa bêtise crasse à la vue de tous, et qu'il y a nul besoin de vous défendre. D'autre part, parce que vous ne pouvez pas gagner face à lui: sa folie vous dépassera tôt ou tard, et une personne équilibrée ne pourra jamais faire entendre son point de vue à un fou (et vice versa). L’indifférence a un double effet : le rendre encore plus zinzin (ce qui n’est pas votre problème), et vous rendre réellement indifférent. Tenez-vous loin de lui, laissez le s'exciter et gardez cette ligne de conduite. Cela vous fera gagner en temps et en énergie, et votre transit intestinal risque de s'en trouver amélioré.

--

(1) Voir par exemple cet article du Guardian de Jenny Kleeman.

(2) La page wikipedia sur le MIB (Münchausen By Internet)

(3) L’Être et le Néant, éd. Gallimard, 1987, p 95.

 

10:00 Publié dans Introduction à l'Internet | Lien permanent | Commentaires (23) | |  Facebook

Commentaires

Ah merde ! Je m'y reconnais dans 85% du temps !

Écrit par : Gérard Sopo | mercredi, 16 mars 2011

Moi aussi je m'y reconnais! Marrant, l'auteur ne dit pas son nom! il doit être lui même zinzin.

Avez-vous été bâché sur un zinzin pour être si remonté? Peut-on être fier et revendiquer d'être zinzin? La normalité monotonique est-elle une maladie reconnu par les psychologue?

Écrit par : Fill | mercredi, 16 mars 2011

Si c'est voulu, c'est du très grand art, on peut voir que la description du "zinzin" (plutot un troll dans ces descriptions) correspond exactement à celle que l'auteur laisse qu'il laisse paraitre dans son texte.

1 => Il a réussit a gagner notre attention et doit surement être convaincu qu'il est plus intelligent que la moyenne (ce qui n'est peut être pas faux ?), mais la moyenne tendant à baisser de jour en jour, c'est de plus en plus facile...

2=> Cet article est une provocation contre les trolls. Dénonciation des insultes du troll suivit d'une insulte à son égard (???)

3=> Il ne faut vraiment rien avoir à faire de sa journée pour pondre des articles sur ce sujet.

4=> Ne connaissant pas la vie de l'auteur de l'article, rien à dire sur ce point.

Conclusion => Cet article est une réponse même aux trolls tout en étant un gros troll sur ces personnes.



Je réitère, si c'est voulu, c'est du grand art et l'article alors merite un 20/20.
Sinon, l'auteur est lui même un troll qui visiblement ne semble pas l'accepter.

Oui, je sais, mon commentaire pue le troll aussi.

Écrit par : Ptrol | mercredi, 16 mars 2011

On va leur jouer en boucle le concerto pour clarinette à tous ces zinzins...

Écrit par : Sicotine | mercredi, 16 mars 2011

Etant expert en cyber droit, je me doit de conseiller aux autorités d'interdire les films de chattes aux chats de moins de 18 ans.

Écrit par : Bernard Henry Lévy | mercredi, 16 mars 2011

Un fou sait qu'il est fou. Une personne équilibrée aussi. Mais un fou ne peut pas être déséquilibré, il serait normal, or pour un fou c'est impensable, il ne trouve son équilibre que si on ne l'empêche pas de faire le fou puisqu'il l'est, mais sachant le traitement que l'on réserve à ceux que l'on prend pour des fous alors qu'ils ne le sont pas, il sait comment faire pour avoir l'air normal. C'est fou non?

Écrit par : argos59 | jeudi, 17 mars 2011

J'ai cru reconnaitre un certain C. de Canada...

Écrit par : Hihi | jeudi, 17 mars 2011

'Je' remarque que vos billets sont généralement sévères à l'égard des Internautes : dès "déclassés débutants" aux "zinzins solitaires, moches ou psychotiques" qui ne parlent que de leurs petites personnes, cherchant en vain la sympathie des autres.
Il ne s'agit pas de ma part de vous balancer une vannes ; non ! ... Ce serait inutile et déplaisant.
Il me semble qu'un quidam qui décide un jour d'écrire sur un forum, c'est qu'il y a ... ben, je ne sais pas ... enfin c'est une question que je me pose...
J'ai connu proche ; il écrivait sur un forum ; ça m'a beaucoup surprise... ça ne lui ressemblait pas.
Plus tard j'ai essayé de savoir pourquoi, j'ai même demandé... surtout qu'il disait : "Vouloir faire des rencontres avec le net c'est compliquer les choses". Il a toujours refusé de participer à des bouffes organisées, même à Paris.
D'où m'a question dans l'un de vos billets précédents : qu'elle est la motivation lorsque l'on décide d'écrire sur le net...
Pour s'amuser ? Lorsque l'on a des amies et amis etc. ... ce n'est pas une réponse satisfaisante, je crois.
Je pense au contraire que pour écrire il faut être triste c'est même peut-être ce qui inspire.
J'arrête ici mon plaidoyer en faveur du zinzin et de sa musique ... Ce laïus est trop long ...
Une 'Zizin' :-)

Écrit par : Sicotine | vendredi, 18 mars 2011

Chose notable, le zinzin s'épanouit tout particulièrement dans le web francophone, où l'habitude est aux longues tirades argumentées, et aux réponses de même - terreau fertile pour la développement d'une zinzinerie envahissante.

En revanche, il s'étiole sur le web anglophone, où le succès vient de one-liners percutants. La prose du zinzin ne sera en général même pas lue, le renvoyant ainsi au néant - sauf s'il se requalifie avec succès en troll, mais c'est une autre histoire.

tl;dr: go to /soc/.

Écrit par : Ran | vendredi, 18 mars 2011

Vi, mais appeler "zinzins" des internautes que l'on ne connait pas je pense que c'est ... bizarroïde.

Écrit par : Sicotine | vendredi, 18 mars 2011

@sicotine

C'est pas que l'auteur est sévère, c'est qu'il y connait rien. Sur internet le psychiatre fait le fou et le fou joue au docteur. Il n'y' a pas mieux que le net pour créer un dédoublement de personnalité et une perte de perception de la réalité. On se prend pour et à force de le croire, on devient le contraire.

Écrit par : argos59 | vendredi, 18 mars 2011

@argos59

"Il n'y' a pas mieux que le net pour créer un dédoublement de personnalité et une 'perte de perception' de la réalité."

C'est une réponse à la question que je posais.
Lorsque quelqu'un est trop désabusé, l'esprit n'est plus tout à fait avec sa tête et le réel, ... et sur le net, il s'en va.

Écrit par : Sicotine | samedi, 19 mars 2011

Salut, merci pour cette article! J’ai moi meme cherche un moment pour resoudre le probleme des accents.

Écrit par : générique | mardi, 22 mars 2011

Excellent article !

Écrit par : Eric Buzin | lundi, 06 juin 2011

Quelle femme fière allure sur une couverture de magazine, hein? est vraiment délirante belle.

Écrit par : Clovis | mercredi, 08 juin 2011

Je suis troll professionnel, j'ai 2 suicides à mon actifs à force de harceler une pauvre fille, et une agression physique sur Eric BUZIN à Béziers. J'ai 4 plainte au cul dont une pour agression physique. J'ai fait des lives sur Blog-Video.tv sous le nom ZARMAPOWER sur la famille de Eric BUZIN et ça m'a valu ma notoriété.
Mon Facebook : http://www.facebook.com/bourni
Mon site officiel : http://www.zarmapougne.com
Je suis un ZINZIN du web et je ne me soigne pas.

Écrit par : Cyril BOURNIQUEL | vendredi, 17 juin 2011

Le manuel est très intéressant. C'est vraiment une bonne chose. Je suis très heureux que finalement apparu. Félicitations!

Écrit par : magasin jouets | mardi, 02 août 2011

Pour ma part je pense qu'il ne faut pas s'en faire, si ca va pas fort il y a kamagra en pilules ou en gell, ca fonctionne bien, et ca remet clairement les choses en place

Écrit par : kamagra | dimanche, 18 décembre 2011

Le blog sur Cyril Bourniquel le harceleur du web a été mis à jour.
Le troll se faisant appeler ZARMAPOWER ou ZARMAPOUGNE est de retour et continue le harcèlement de la famille qu'il appelle "ZINZIN" :
http://zarmapougne.blogspot.com/
Merci de partager !

Écrit par : NiZuB | lundi, 30 juillet 2012

CHerchez dans les commentaires, vous trouverez de nombreux post de ERIC BUZIN le pédophile

Écrit par : Tro Jean | dimanche, 28 octobre 2012

ahahaha j'en connais un bon de zinzin moi :)


ERIC BUZIN l'incestueux

Écrit par : Mister T | lundi, 21 janvier 2013

Bonjour je suis ERIC BUZIN le pédophile d'internet, je suis un véritable psycho mythomane, marié a une prostité, je viole ma fille phoebe qui n'a que 5 ans ! j'habite sausset les pins (c'est dommage que ça ne s'écrive pas "sausser les pains" car j'adore lecher des bon pains dans ma tronche de psychopathe.
je me reconnais officiellement dans cette descritption que j'ai d'ailleurs commenté au nom d'un autr epour prouver que j'en étais bien un !
je suis propriétaire du site UBEST1 et je loue ma femme pour la soirée ou le week end !

Écrit par : ERIC BUZIN | dimanche, 23 juin 2013

Bonjour,
Je suis l'auteur du dernier message me faisant passer pour Eric BUZIN, comme dans mon habitude.
Pour en savoir plus sur moi : http://www.zarpapougne.com/

Écrit par : Cyril BOURNIQUEL | dimanche, 23 juin 2013

Les commentaires sont fermés.

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu